Entre les deux, son cœur balance !

Mon moustizèbre a de grosses difficultés à l’heure de faire un choix, quelque soit ce choix …

– Tu veux prendre un bain ou une douche ?

– J’sais pas

– Tu veux faire un puzzle ou jouer aux playmobils ?

– J’sais pas

– Tu veux prendre ton vélo ou ta trottinette ?

– J’sais pas

– Tu veux un yaourt ou un petit suisse ?

– J’sais pas

….

(vous remarquerez combien sa vie est un calvaire)

Tout cela est accompagné de pleurs. Le choix l’angoisse (il n’y a pas que cela d’ailleurs). Nous essayons de lui épargner la plupart du temps de choisir, mais néanmoins des fois je faillis (et des fois aussi je teste). Je ne sais pas comment réagir une fois les pleurs déclenchés parce que, c’est comme si j’avais ouvert la boîte de Pandore, rien ne le calme. Il aimerait pouvoir tout faire et ne peut se décider. Je finis toujours par réaliser le choix à sa place et à le « forcer » (en particulier pour le bain/douche). Selon le jour aussi, je suis plus ou moins réceptive à cette difficulté et apte à gérer la « crise » (surtout quand nous sommes en train de partir et qu’il se met à pleurer devant ses moyens de locomotion). Du coup, je ne réagis pas certainement toujours comme il faut. Je vais tenter de lui proposer les choix en amont : par exemple, décider du bain ou de la douche le matin pour le soir, du moyen de locomotion la veille afin qu’il ne se sente pas pris à la gorge et acculé. Je suis assez désemparée et preneuse de toutes vos expériences / idées / pistes pour nous aider.

Ce contenu a été publié dans Le moustizèbre, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *