Maman mais pas que Saison 2 Épisode 18 : Ce qui m’a manqué

À la naissance du moustizèbre, j’ai eu beaucoup de mal à me retrouver dans tous les discours que je pouvais entendre sur la maternité.

Pour ma part, je n’ai eu aucune difficulté à tomber en amour de ce petit être. Néanmoins je n’étais pas la jeune femme épanouie à l’image de la jeune mère véhiculée. J’étais fatiguée, je ne pouvais pas m’assoir normalement et j’étais angoissée pour mon bébé et sa paralysie du bras droit et qu’il lui arrive la moindre chose. Autant dire que je n’étais pas au mieux de ma forme.

L’entourage ne m’a pas forcément aidé parce que tout d’abord une fois qu’il était né, c’est lui qu’on venait voir et plus moi (et que moi aussi j’avais besoin d’eux) et puis parce que quand j’exprimais mes angoisses, la réponse était « oui mais maintenant tout va bien il est là » (l’accouchement ayant été un cauchemar).

Dans ces tout premiers mois, le seul moment dont je me souviens comme étant pour moi est celui où je suis allée chez le pédicure-podologue qui a pris soin de mes pieds et de personne d’autre. Je m’en souviens encore comme de trente minutes de bonheur.

Je ne suis pas enceinte, mes mousticks ont grandi et je trouve beaucoup plus facilement du temps pour moi. Quand une de mes amies est enceinte ou qu’elle vient d’accoucher, je fais attention à aller la voir ELLE et son bébé et bien souvent je lui offre un cadeau pour elle (tata moustache se chargera parfaitement du énième pyjama). Ce que j’aimerais offrir est du temps pour elle, pour qu’elle puisse aussi se retrouver : se retrouver dans son corps, dans sa tête.

Logo-osmos-paris-bien-etre-femme-enceinte

Maintenant je n’ai plus à parler au conditionnel. Je peux offrir du temps à la future maman ou à la jeune maman facilement grâce à Osmos. À l’origine d’Osmos, il y a Noémie, masseuse professionnelle qui est partie du constat que la femme enceinte et la jeune accouchée n’étaient pas prises en charge généralement en massage et que cela manquait à leur bien-être. Ce n’est pas une prise en charge thérapeutique (même si être détendue pendant sa grossesse ou le post partum est thérapeutique). Elle propose ainsi un accompagnement différent tout au long de la grossesse et du post partum (et de la vie). En une même entité, Osmos, on trouve Noémie, masseuse, un osthéopathe parce que la grossesse et l’accouchement impliquent des changements majeurs pour le corps et une conseillère en image parce qu’il n’est pas forcément simple de réussir à accepter ce corps qui change. Le suivi est ainsi global et complet.

Je ne peux vous parler de l’osthéopathe ni de la conseillère en images. Mais j’ai eu la chance de rencontrer la douce Noémie qui a une vision très sereine de la grossesse. Discuter avec elle autour de ces sujets est un plaisir où il n’y a pas de tabou et où la vision est réaliste (pas de vision Bisounours). À cela s’ajoute une masseuse hors pair qui respecte le corps, qui est attentionnée et qui délie toutes les tensions. À la sortie de ma rendez-vous avec Noémie, j’étais toute légère, en confiance, bien dans mon corps. Exactement ce qu’il m’aurait fallu enceinte et surtout après l’accouchement.

dos-osmos-parisInformations pratiques : 

  • Prix d’un massage d’une heure autour de 80€
  • Noémie reçoit à Nogent-sur-Marne ou dans le 11ème ou bien encore se déplace à domicile (avec un surcoût).

Parce que nous sommes des mamans mais pas que !, n’est-ce pas Céline ?

Ce contenu a été publié dans Je me fais belle !, Maman mais pas que !, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *