Mon short et moi

Mon short et moi cela n’a pas toujours été une histoire d’amour. Ce short, je l’ai mis à cause de la canicule. Il faisait bien trop chaud pour courir avec mon corsaire et je voulais continuer à courir.

Mon short, quand je l’ai mis pour la première fois, je l’ai détesté. J’ai détesté qu’il dévoile ces cuisses que je n’aime pas. Le corsaire ne les cache pas beaucoup mais épargne aux yeux des autres cette charmante cellulite qui s’est installée et donne une vague sensation de fermeté.

Le regard des autres, je devrais m’en moquer me direz-vous. Vous avez raison, mais ce short je devais l’assumer dans la cour d’école du ouistiti (je cours après avoir déposé les mousticks à l’école), donc face à des personnes que je croise et avec qui je discute quotidiennement, personnes qui, selon leur sexe, sont en costume-cravate malgré les 32°c ou en jolie robe – talons de 8 cm, toute pimpante et maquillée.

L’envie de courir m’a poussée à sortir de chez moi avec mon short. Je suis allée à l’école et j’ai effectivement eu des remarques, mais aucune sur mon short, plutôt sur « Tu es dingue de courir par cette chaleur … ». Une fois la dépose faite, je me suis mise en route et j’ai découvert le plaisir de courir en short, cette liberté de mouvement, cette légèreté qu’il induit. Deux jours après, je l’ai réenfilé et à nouveau je l’ai détesté. Mais cela ne m’a pas arrêté.

Depuis, mon short et moi on est devenu inséparable pour le running. Je l’assume bien mieux et je l’apprécie pour son confort. Je n’aime toujours pas mes cuisses, mais je n’ai vu personne non plus s’évanouir à leurs vues. Enfin, j’espère parce que le voici !

Short

Ce contenu a été publié dans La mode du zoo, Le zoo s'active, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *