Revues de films : Clochette et la créature légendaire, Les nouveaux héros, Maya l’abeille [#MercrediJourDesEnfants]

Dernièrement les mousticks sont allés plusieurs fois au cinéma et à chaque fois cela a été un succès.

Aujourd’hui sort, dans les salles obscures, le nouvel opus de la Fée Clochette : Clochette et la créature légendaire. Nous avons eu la chance de le découvrir en avant-première il y a quelques jours.FeeClochette-CreatureLegendaire

Synopsis (tiré de Allociné):

Peu après le passage d’une étrange comète verte dans le ciel, la tranquillité de la Vallée des fées se voit troublée par un énorme rugissement que même Nyx, la fée éclaireuse en charge de la sécurité des lieux, n’est pas capable d’identifier. En bonne fée des animaux, Noa décide de pousser un peu plus loin l’enquête et découvre que ce cri provient d’une gigantesque créature blessée à la patte et cachée au fond d’une grotte. Malgré son allure effrayante, cet animal qui ne ressemble à aucun autre et qu’elle baptise bientôt « Grognon », cache un vrai coeur d’or. En l’apprivoisant un peu plus chaque jour, Noa remarque l’attitude étrange de Grognon : il n’a de cesse en effet d’empiler de grandes colonnes de pierre dans chacun des endroits de la Vallée des fées où se prépare le passage des saisons. Intriguée, elle le laisse pourtant faire et tente de démontrer à Clochette et ses amies – mais aussi à Nyx et à l’ensemble des fées éclaireuses qui veulent le capturer avant qu’il ne détruise tout sur son passage -, que son nouvel ami vaut bien plus que l’aspect terrifiant qu’il inspire au premier abord… Qui sait d’ailleurs si cette créature ne pourrait pas être celle dont parle une vieille légende, celle-là même qui sauverait la Vallée d’un orage capable de la réduire à néant ? 

Ce que nous en avons pensé : Une histoire entre Noa et des animaux ne pouvait que plaire à mes mousticks, toujours aussi intéréssés par la faune sauvage. Ajouté à cela, de la magie, une intrigue, des combats et on obtient un film qui a fasciné mes mousticks. En ce qui nous concerne, nous adultes, nous avons passé un bon moment en compagnie de Clochette et de ses amies les fées : le dessin est très agréable, le film a la bonne durée, nous avons ri. Une très bonne idée de sortie pour les vacances d’avril ! Petit bémol : si votre enfant a peur des éclairs, alors ce film n’est pas idéal.

Bien qu’il soit sorti en février et que depuis le moustizèbre nous demande d’aller le voir, il n’a découvert Les nouveaux héros que la semaine dernière (il fallait trouver un moment où l’emmener sans le ouistiti).LesNouveauxHeros

Synopsis (tiré de Allociné) :

Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de superhéros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai…

Ce que nous en avons pensé : Le moustizèbre a été enchanté par ce film. Il est tombé sous le charme de Hiro et Baymax et en a parlé tout le long du week-end. Pourtant ce n’était pas gagné. En effet, le moustizèbre n’est pas à l’aise avec les émotions et ce film en est chargé, il a versé quelques larmes pendant la projection, mais cette amitié entre Hiro et Baymax est si forte que cela valait le coup de pleurer un peu !

Enfin, un peu à mon corps défendant, nous sommes allés voir La grande aventure de Maya l’abeilleMayaLAbeille

Synopsis (tiré de Allociné) :

Dans l’univers bien ordonné des abeilles, la petite Maya a bien du mal à trouver sa place, et ses tentatives aussi drôles que maladroites pour s’intégrer lui attirent les foudres de la sévère Buzzlina, conseillère de la Reine. Accompagnée de Willy, son meilleur ami, Maya s’envole pour une aventure exaltante.

Ce que nous en avons pensé : Comme je l’ai écrit plus haut, je suis allée voir ce film à contre-coeur, trouvant que ce nouveau graphisme ne rendait pas hommage à Maya que j’aimais tant enfant. Mais les mousticks sont les plus forts et nous y sommes allés. Bien leur en a pris. En effet, le graphisme n’est pas ce que je préfère (je vous rassure, les mousticks eux s’en satisfont très bien), mais l’histoire de Maya est très bien mené. La peur de la différence y est très bien abordée et j’ai retrouvé beaucoup de belles valeurs dans cette histoire : la camaraderie, le courage, le besoin de l’autre, l’intérêt de la différence. Je suis vraiment heureuse que les mousticks l’aient vue. De leur côté, les mousticks ont beaucoup aimé aussi et ont bien ri !

Ce contenu a été publié dans Le zoo sort, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *