La chance

Chance
« On a vraiment de la chance d’être ici ! », cette phrase dite par le moustizèbre m’a fait vraiment plaisir. Mes mousticks sont des enfants gâtés (comme je l’ai été d’ailleurs) : ils ne manquent de rien, leurs souhaits sont réalisés avant même qu’ils ne les expriment, ils passent des vacances au ski, à la mer, à la campagne, j’ai la chance d’avoir un métier qui me permet de passer beaucoup de temps avec eux. Et il se rend compte que tout cela n’est pas « naturel », que c’est une chance. Je ne sais pas si c’est une phrase qu’il a entendu dans ma bouche, celle du grand lion ou celle de l’un de ses grands-parents et qu’il a fait sienne, mais j’ai été touchée de l’entendre la dire comme cela au détour de la conversation.

C’est vrai que nous avons de la chance et que nous en profitons beaucoup. Je suis ravie de pouvoir le faire, mais je souhaite aussi que les mousticks l’apprécient. Je n’ai cependant pas envie de leur asséner ces phrases toutes faites : « Il y a des enfants qui n’ont pas cette chance » (j’aimerais beaucoup qu’ils ne se comparent pas aux autres), « Papa et maman travaillent beaucoup pour qu’on puisse faire tout cela » (on est loin d’être les seuls à beaucoup travailler). J’aimerais que l’essence même du moment suffise à valoriser cette chance et je crois vraiment qu’il l’a perçue sur cette terrasse de restaurant.

Ce contenu a été publié dans Le moustizèbre, Les états d'âme du zoo, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *