La différence

À l’heure où je devrais travailler, je réfléchis sur la différence. Tous les enfants sont différents, les miens évidemment n’échappent pas à cette règle.
Mon grand moustick a une différence que certains nous envient … Il apprend vite, très vite … À 2 ans pile, il connaissait les nombres jusqu’à 24 (merci le calendrier de l’avent), toutes les lettres de l’alphabet, les couleurs… À 4 ans, il sait lire et tout un tas d’autres choses …
Où est le problème me direz-vous ? Cet enfant a la maturité de son âge et des connaissances bien au delà de la sacro-sainte norme. Il faut sans cesse que je me rappelle qu’il n’a que 4 ans, que, bien que  ses facultés intellectuelles soient développées, sa sensibilité et ses réactions restent celles d’un enfant de 4 ans. C’est déroutant ! De plus, en classe, il trouve que ce n’est pas intéressant, mais surtout ne veut pas sortir du lot et donc ne dit rien. Nous n’en avons pas discuté avec son enseignante, c’est peut-être une erreur … Je me pose des questions. Les professionnels avec qui nous en avons discuté nous parlent pour certains de saut de classe (nous ne voulons pas), de tests de QI (j’ai refusé d’un bloc la première fois qu’on nous en a parlé, mais maintenant je m’interroge), pour d’autres de structures éducatives différentes plus adaptées (nous explorons cette voie) …
Une chose est sûre, il n’y a pas de réponse parfaite mais il faudra bientôt faire des choix et je me demande quel est le meilleur.

Là je vois qu'il est encore petit

Là je vois qu’il est encore petit

Ce contenu a été publié dans Le moustizèbre, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *