La non-sieste

Les petits mousticks n’ont jamais été de gros dormeurs (en particulier Moustick 1er). Les nuits ne sont jamais réellement complètes depuis 4 ans – pour être très honnête le miracle arrive deux ou trois fois par semaine, mais cela depuis 2 mois grand max. Ils avaient de bonnes excuses : le grand a eu un RGO persistant et le petit des otites à répétitions. Notre seul atout, c’était la sieste : 3 heures était une classique (dernièrement petit moustick a fait 5 heures de sieste)…
J’emploie l’imparfait avec regret puisque depuis sa rentrée en moyenne section, Moustick 1er a décidé de se passer de sieste le mercredi et le week-end. Et là c’est le drame !
Comment fait-on pour se reposer, nous personnes d’âge mûr ? Soit on le met devant un DVD (honte à nous mais j’assume) et on somnole à côté de lui, soit on l’envoie chez ses grands-parents (mes parents vivent très près). Ce moment rien qu’à soi passer à dormir/lire/tricoter/… était une soupape et me faisait grand bien. L’adaptation à ce nouveau rythme ne se fait pas sans heurt (ni sans cri), surtout qu’il n’est pas toujours frais comme une rose lui-même …

Bon disons que dans un an ou deux ils feront de vraies nuits et se réveilleront après 7 h et qu’un jour je pourrais les laisser jouer pour aller dormir dans la journée … (oui je suis en plein rêve) Qui peut me conseiller un anti-cernes qui tienne la route ?

 On a bien dû lire ce livre une centaine de fois (avec un succès mitigé). Néanmoins je le conseille.

On a bien dû lire ce livre une centaine de fois (avec un succès mitigé).
Néanmoins je le conseille.

Ce contenu a été publié dans Le quotidien du zoo, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *