Les baskets Kalenji : les baskets qui n’ont rien à envier aux autres ! #C’estSportLeVendredi

En course à pieds, on ne peut pas se passer d’une bonne paire de baskets. Il faut trouver la paire qui nous convient et ce n’est pas toujours simple. Par habitude, pour être rassurés, le grand Lion et moi choisissions toujours nos chaussures dans les grandes marques : Mizuno, Adidas, Saucony, … Mais parfois on a des surprises. Voici celle du grand Lion :

Ma saison de course 2015 commençait plutôt bien. Jusqu’au 4 juillet vers 23h00. D’ailleurs, si on vous propose de courir la nuit dans le noir en pleine forêt, ne faites pas comme moi, réfléchissez et dites-vous qu’on peut facilement s’exploser la cheville en mettant son pied dans un trou. Craaaaaac. L’entorse. En plus de la douleur et de l’oeuf violacé qui poussait sur ma cheville, une charmante infirmière de la Croix Rouge m’a dit : « à votre âge, il faut vraiment aller passer une radio, hein ? ». No comment…

Après 1 mois d’attelle, de repos et de boitillement, j’ai essayé de reprendre doucement les sorties. C’était les vacances, il faisait très chaud et j’en ai salement bavé. Chaque pas était un vrai cauchemar. J’étais complètement rincé au bout de 30 minutes et c’était assez déprimant.

Mais la déchéance ne s’arrête pas là. De retour à la vie parisienne, j’ai essayé de reprendre l’entraînement. Mais là, j’ai commencé à ressentir des douleurs très fortes pile entre le talon d’Achille et le mollet. A chaque tentative, la douleur revenait de plus en plus fort et de plus en plus rapidement. La dernière fois, j’ai été obligé de m’arrêter au coin de la rue… J’ai fini par me dire que ça venait de mes chaussures, pourtant encore récentes, mais avec un drop 0. Peut-être me fallait-il repasser sur une chaussure classique et recommencer la trèèèèès lente transition vers le minimalisme et je me suis donc mis en quête d’une nouvelle paire de running.

kalenji-running_chaussures_kiprace_h_orangeBien sûr, je ne voulais rester dans un budget raisonnable car je pensais qu’il s’agirait d’une paire temporaire, le temps de me réhabituer à mes belles Adidas. Je suis donc allé chez Décathlon pour pouvoir essayer plein de modèles différents. Et c’est ce que j’ai fait : tout le rayon y est passé ! Il y en avait plein qui allaient correctement mais elles étaient hors budget. J’étais indécis jusqu’à ce que j’essaie les KIPRACE H. Et là, c’est le coup de coeur : ultra légères, confortables et pas chères ! En magasin : super. À voir sur le terrain.

Dès la première sortie avec les KIPRACE H, elles tiennent leurs promesses. Je tiens 7km avant l’apparition des douleurs, 7km de bonheur et la première éclaircie de cette mauvaise passe. Enfin ! Depuis, je rallonge doucement les sorties et dimanche, j’ai pu refaire 10km sans douleur 🙂 Les KIPRACE H m’ont apporté légèreté et un dynamisme qui n’a rien a envier aux « grandes marques ». Leur drop de 10 semble bien adapté à mon cas. J’en suis extrêmement satisfait et, contrairement à mes plans initiaux, elles ne sont pas prêtes de retourner au placard ! Mes doutes (voire mes préjugés…) sur les produits Décathlon running, eux, vont y retourner vite fait !

Ce contenu a été publié dans Le zoo s'active, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *