Mes 20 km de Paris

SasHier j’ai pris le départ des 20 km de Paris, une course que je connais depuis toujours, une course à laquelle mon père participait et pendant laquelle ma mère m’amenait au cinéma (un cinéma en haut de l’avenue de la grande armée qui passait des films pour enfants en matinée). Autant dire que ces 20 km de Paris je les vénère depuis ma plus tendre enfance.

En revanche, jusqu’à juin dernier, jamais je n’avais envisagé y participer : trop long, trop difficile pour moi. En juin, j’ai enchaîné les courses et j’ai aimé cela. J’ai bouclé les 10 km de la Nike Womens Run en me disant que j’aurais dû m’inscrire aux 15km, pour me prouver que j’en étais capable. Et là les 20 km de Paris ont commencé à me titiller.

Une bonne canicule par dessus et je suis revenue à la raison : 20 km jamais je les tiendrai ! Trop long, peur de m’ennuyer, peur surtout de ne pas les boucler.

N’ayant pas de dossard, la question était réglée.

Et un jour, je réalise que j’ai entamé le dernier mois de ma trentaine. Sur un coup de tête j’envoie un mail à mon super partenaire TomTom, qui m’avait proposé un dossard 3 mois avant et que j’avais refusé, pour savoir s’il lui reste encore des dossards. Dix minutes après, je reçois un mail de l’organisation des 20km de Paris me donnant un lien pour m’inscrire dans l’équipe TomTom et j’ai cliqué.

Me voilà donc à deux semaines des 20 km, à la tête d’un dossard et me demandant comment j’allais tenir ce challenge. Deux semaines c’est finalement très court. Pas le temps d’une préparation officielle, pas le temps de trop stresser non plus, mais le temps de faire deux sorties plus longues pour se rassurer et surtout le temps de trouver ma partenaire de course (enfin surtout qu’elle me trouve) : Karine du blog Les délices d’Anaïs.

Avant

Avant le départ, encore fraîche !

Et hier est arrivé. Karine et moi avions un objectif commun celui de terminer ces 20 km. Dans cette aventure nous avons été rejointes par une de ses amies Marija.  Le départ a été donné et la magie de la course a opéré. Nous avons commencé à courir et nous ne nous sommes arrêtées que 20km plus loin après avoir traversé les beaux quartiers autour de la place Victor Hugo, traversé le bois de Boulogne, contourné le 16ème et arpenter les quais dans un sens puis dans l’autre. Dire que cela a été facile serait mentir : à partir du 17ème kilomètre, je n’ai avancé que grâce à ma tête et à la présence réconfortante de Karine, le 19ème kilomètre a été mal métré et doit faire au moins 5 km en vrai et je pense que quelqu’un déplaçait à mes dépens l’arche d’arrivée puisqu’elle ne se rapprochait jamais.

Malgré tout, nous avons terminé main dans la main Karine et moi (Marija en avait encore sous la semelle au 17ème et est partie devant). Nous partageons le même temps : 2h20min 49s et je pense, la même fierté d’aller au bout de ce défi.

2015-Semaine42-3Je suis complètement sous le charme de cette course. Alors que je pensais que je m’ennuierais, j’ai vécu chaque minute pleinement (même si parfois c’était dans la souffrance).

Un grand merci à tous pour votre soutien , un grand merci à TomTom qui m’a offert cette opportunité, un grand merci à X-bionic et à Ceramiq qui m’ont équipée pour mon confort et un immense merci à Karine qui m’a supportée tout du long, mes annonces de temps, mes calculs incessants, mes blagues nulles, MERCI !

Médaille

My precious

Ce contenu a été publié dans Le zoo s'active, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *