Ne tirez pas sur la nouille de mon fils !

interdit-pers-non-autoriseeComme écrit dans le précédent billet, mon moustizèbre avait mal en urinant la semaine dernière. Le médecin nous demande de faire une analyse d’urine. Nous voilà donc partis dans un labo d’analyses spécialiste en pédiatrie. Pour effectuer le prélèvement, l’infirmière veut faire une toilette COMPLÈTE de son appareil génital et essaye de forcer son décalotage. Il a fallu que je m’interpose (physiquement, et pas seulement verbalement) entre elle et lui et que je refuse en bloc ses méthodes.
(Imaginez la scène : mon fils hurlant, elle me disant que c’est nécessaire et de le tenir, moi vociférant et la poussant, l’intégralité du personnel du labo est accourue…)

Pourquoi s’acharne-t-on donc sur le pénis des petits garçons ? On préconise bien maintenant de les laisser tranquille (l’article de Martin Winckler est très intéressant) et si besoin, on va voir un urologue (et pas une c***e non spécialiste qui fait cela à vif).
Au delà, pourquoi se permet-on des gestes sur des enfants que nous, en tant qu’adultes, nous refuserions ? Je doute que l’infirmière aille vérifier l’hygiène des hommes adultes, ni celle des femmes d’ailleurs.

Je suis heureuse d’avoir eu la force de m’interposer, mais combien n’ont pas osé, ne savaient pas ?

PS : L’analyse s’est révélée négative malgré cette toilette incomplète …

Ce contenu a été publié dans Le moustizèbre, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *