Quand cela ne convient plus

Voilà quelques temps que cela me travaille, je vois bien que mes mousticks ne font pas grand chose à la maison ou alors que ce qui les arrange, que tout ce qu’ils ont leur semble normal, que tout ce que l’ont fait pour eux passe inaperçu dans la normalité. Je suis entièrement coupable de cet état de fait : pour que leur vie soit plus douce j’essaye d’alléger le quotidien de toutes ses petites corvées.

Le problème est double. Pour eux, je ne suis pas sûre que ce soit un cadeau à leur faire, mais cela se discute. Par contre, ce qui ne se discute pas, c’est que cela ne me convient plus. À tant vouloir leur ménager de la tranquillité, j’en ai oublié la mienne. J’ai envie moi aussi de m’assoir dans le canapé le soir même si ce n’est que cinq minutes. Alors pendant ces cinq minutes, ils mettront la table par exemple. C’est plus simple à écrire qu’à faire, parce que les habitudes ont la vie dure, les mousticks n’aiment pas le changement et je dois accepter que ce soit fait à leur manière et dans leur timing …

Les premiers jours ont été compliqués, mais cela fait maintenant deux soirs (je sais il ne faut pas crier victoire trop vite) que cela roule mieux. Je vous rassure ils râlent mais ils font. Et ils sont très fiers d’annoncer à leur père qui a fait quoi.

Maintenant la balle est dans mon camp, c’est à moi de tenir le cap et la vie sera plus douce pour tous (en tout cas pour moi 😉 )

2015-Semaine14-05

Juste cinq petites minutes par jour

Ce contenu a été publié dans Le quotidien du zoo, Les états d'âme du zoo, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Quand cela ne convient plus

  1. Mimi dit :

    Cela fait du bien de temps en temps et puis cela leur apprend aussi que rien n’est acquis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *