Quand le matos fait la différence !

Le grand Lion et moi avons eu dernièrement la chance de pouvoir tester les tenues X-bionic pour courir. Une fois n’est pas coutume, c’est lui qui prend le clavier.

J’adore courir ! C’est un excellent moyen de se vider la tête, de se détendre, et de découvrir de beaux paysages.

Vous avez compris : je ne suis pas un compétiteur dans l’âme, chassant chaque seconde et s’entraînant pour la performance. Pour vous donner une idée, mon parcours dominical fait 11km, avec une jolie côte entre le 2ème et le 4ème kilomètre. Je boucle ce tour en 4min34/km en moyenne.

Avec mon profil « loisir », je n’ai jamais attaché beaucoup d’importance au matos. À part pour les chaussures que je choisis avec soin car j’ai eu des problèmes de genou. Bref. En dehors des chaussures, donc, pour moi, le running, c’est un short, un t-shirt et go !

Et puis l’autre jour, ça a changé : j’ai découvert les vêtements x-bionic.

Seb-1

C’était au Go Sport Running Tour, organisé dans le parc du château de Versailles. 15km à boucler dans une super ambiance et une orga au top (il y avait un super village et même des jeux pour les enfants !). Pourtant, ce jour là, je suis d’humeur massacrante à cause de fortes douleurs aux genoux (je venais de rentrer d’une rando vélo où je me suis mis les 2 genoux en vrac… c’est malin…).

Alors, quand on me propose très gentiment d’essayer la tenue complète x-bionic le temps de la course, la curiosité l’emporte sur le « mauvais poil ».

Je saute dans le cuissard court, le t-shirt à manches courtes et les chaussettes (la totale quoi !). Première impression : ça taille parfaitement. Pile ma taille habituelle (M), pas un pli. Deuxième impression : celle de ne rien porter du tout !!! En fait, en y repensant, cela vient de l’absence totale de contrainte lors des mouvements. On peut se tortiller dans tous les sens, on ne sent les habits à aucun moment. C’est comme une deuxième peau qui accompagne chaque mouvement.

Avec ma tenue au super look (et de bien meilleure humeur), je me dirige vers le sas de départ. Le temps est incertain, gris, petit vent frais, humidité. Mais je n’ai pas froid. Top départ ! Les premiers km sont durs à cause de mes genoux qui me font souffrir. Niveau sensations, en revanche, c’est extra : ni trop chaud ni trop froid, je me sens comme isolé par ma seconde peau. Toujours aucun frottement, aucune gêne et cette sensation de liberté et de légèreté.

Les kilomètres défilent et mes genoux vont mieux. J’accélère vers le 10ème km. Le soleil se lève aussi, il fait plus chaud et ma seconde peau continue de me protéger. Je reste frais. Les 2 derniers km défilent à vive allure. Je me lâche pour essayer de rattraper mon mauvais départ (je n’ai pas les données car dans tout ça j’ai oublié de lancer le GPS…. pffff….).

Je passe la ligne après 1h22. Une performance très moyenne finalement mais, pour moi, ce n’est pas ça qui compte.

Le plus important, c’est que je me suis bien amusé et fait plaisir. C’est que j’ai pu essayer cette gamme x-bionic qui m’a vraiment bluffé par son confort et sa légèreté, au point de me faire changer de perspective sur les vêtements techniques. Je ne sais pas si ça fait courir plus vite ou plus longtemps (ou les deux), mais c’est ultra agréable à porter, avec un look que j’adore. J’ai eu bien du mal à les quitter après la course !!

Mireille-5

La version cuissard mi-long femme

Ce contenu a été publié dans La mode du zoo, Le zoo s'active, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *