Retrouver les Jets et les Sharks dans la comédie musicale West Side Story

Un avantage des anniversaires est que l’on reçoit de jolis cadeaux par des personnes qui ont vraiment réfléchi à ce qui nous ferait plaisir. Cette année, ma jolie-maman m’a offert une place pour aller voir la comédie musicale West Side Story à la Seine musicale.

La musique de West Side Story a bercé mon enfance. Ma grand-mère le chantait tout le temps. Je l’entends encore fredonner Tonight, tonight… L’entendre maintenant est une véritable madeleine et me replonge dans cette maison que j’adorais en plein Barcelone, avec le soleil que l’on fuyait, les citrons au fond du jardin, le bonheur… Plus âgée, j’ai vu le film et j’ai adoré les danses qui accompagnaient cette musique, le sel d’Anita et le romantisme de Tony et de Maria : un Roméo et Juliette des temps modernes.

Alors quand je suis partie découvrir la comédie musicale, mes sentiments étaient partagés : d’un côté le bonheur et le plaisir de retrouver les sharks et les jets, de l’autre, la peur d’être déçue, de ne pas retrouver mes sensations liées au film et à la musique.

Quand la lumière de la salle s’est éteinte et que les rideaux se levaient, j’étais un peu inquiète et là, l’orchestre a commencé à jouer, les doigts se sont mis à claquer, New York a fait son apparition et je me suis laissée envoutée. J’ai été époustouflée par la musique : l’orchestre est fabuleux parfaitement en accord avec le spectacle, la sonorisation rend hommage à la musique, aux chanteurs (tout petit bémol pour l’interprète de Maria qui est à mon goût trop lyrique) et à la scénographie. Les décors nous replongent dans le film et la mise en scène nous transporte de l’île Seguin à l’île de Manhattan.

credit photo Johan Persson

Cette mise en scène est très fidèle au film. Mais, ayant appris que le film est une mise en scène de la comédie musicale initialement, ce n’est pas surprenant.

J’adresse une mention spéciale au chef d’orchestre Donald Chan qui m’a bluffée tellement c’était parfait et à Keely Beirne qui interprète Anita, mon rôle préféré dans ce spectacle.

Un spectacle où on en prend plein les yeux et plein les oreilles pour mon plus grand plaisir !

Informations pratiques :

  • Jusqu’au 12 novembre
  • La Seine Musicale – Île Seguin – Boulogne Billancourt
  • Prix de la place entre 25€ et 105€

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Le zoo sort, Maman mais pas que !, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *