Se réapprivoiser

Dix jours de séparation pour le moustizèbre et le ouistiti … Alors que l’un ne l’a pas super bien vécu, même s’il avait maman et papa pour lui tout seul, l’autre en a pleinement profité. Il faut dire, à la décharge du moustizèbre, que le ouistiti l’adule tellement, qu’il en est vraiment collant, et à la décharge du ouistiti, que parfois c’est le moustizèbre qui va chercher le ouistiti.

Et donc après dix jours loin l’un de l’autre, le ouistiti souhaite rattraper le temps perdu et donc est encore plus collant et le moustizèbre, ivre de son indépendance, s’oppose à tout rapprochement de son frère. Autant dire que le week-end a été explosif !

Dimanche soir, j’ai donc fait une mise au point auprès des deux frères pour que des relations apaisées s’installent entre eux. J’espère que ces relations vont évoluer par rapport à ce qu’elles étaient avant la classe de neige, avec un équilibre entre dépendance et indépendance. Mais je n’ai que peu d’espoir et je ne sais comment les y aider …. Mais, parce qu’entre eux il y a un véritable amour fraternel, je suis certaine qu’ils vont se réapprivoiser (si cela pouvait arriver rapidement, je leurs en saurai gré).

 

Ce contenu a été publié dans Le moustizèbre, Le ouistiti, Le quotidien du zoo, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *