À la recherche de ma patience perdue

Après deux mois de vacances, il nous faut retrouver une organisation. Cela ne peut être celle de l’an dernier parce qu’un an est passé et que la situation a changé : le moustizèbre est en CM1, le ouistiti en CP, les mousticks ont repris leurs pratiques instrumentales et j’ai une nouvelle corde à mon arc dans mon boulot. La soirée doit donc maintenant faire face aux devoirs du moustizèbre que j’encourage à les faire en autonomie mais avec un regard après, aux devoirs du ouistiti faits avec moi, à ma supervision du travail au piano et à la contrebasse, à des mails du boulot auxquels je dois répondre, sans parler du repas, des douches et du coucher. Rien d’infaisable dans le créneau 18h – 20h30, j’en suis certaine ; mais sans organisation, on ne trouve même plus une minute pour se faire un câlin.

Dans cette recherche d’organisation, j’ai perdu ma patience. Du coup, en plus d’être désorganisée, les soirées sont énervées. Je m’en veux beaucoup, parce que je suis celle qui envenime la situation finalement. Les mousticks sont des enfants et n’ont pas encore acquis la gestion du temps. Il faut donc des règles claires : ma désorganisation ne permet pas de donner ces règles clairement et mon absence de patience ne leur laisse pas le temps d’intégrer ce que je leur demande. Plus je suis désorganisée, plus je perds patience et plus je perds patience, moins je suis organisée. Je dois enrayer ce cercle vicieux. Il faut que je laisse du temps pour que nous trouvions notre routine, mais en attendant, j’aborde chaque soirée avec angoisse. J’ai beau me sermonner, je n’arrive pas à lâcher prise … Donc si par hasard, vous retrouvez ma patience quelque part, je suis preneuse (et les mousticks aussi).

lost_property_objets_trouves

 

Ce contenu a été publié dans Le quotidien du zoo, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à À la recherche de ma patience perdue

Les commentaires sont fermés.