Accueillir de nouveaux compagnons aquatiques

Au zoo, il y a un moustizèbre, un ouistiti, un grand lion, une maman poule et un combattant. Il y en avait deux, mais Fougère, le combattant du ouistiti, nous a quitté au printemps dernier. Le ouistiti s’était vraiment attaché à son poisson et a eu beaucoup de peine lors de son décès. Il nous a dit, quelques jours après, sans que nous ayons évoqué quoique soit, qu’il n’était pas prêt à en avoir un autre.

Le temps a fait son oeuvre et le ouistiti a, à nouveau, manifesté son envie d’avoir un aquarium. Alors quand Tetra m’a proposé de nous en offrir un, nous avons sauté sur l’occasion. Nous avons choisi le Tetra starter line 30l, un aquarium de 30l, complet (filtre et lumière sont inclus), pas trop grand mais dans lequel un combattant peut pleinement s’épanouir.

Une fois l’aquarium arrivé au zoo, il nous fallait le remplir. Nous sommes donc allés dans notre magasin Truffaut, munis des différents conseils que nous avaient prodigués Tetra, en particulier sur la population à installer dans ce nouvel environnement. J’aime beaucoup les magasins Truffaut, parce que les vendeurs y sont très aimables et très compétents. Nous avons ainsi choisi un sol, des plantes, des décos et des produits de traitement de l’eau pour aménager correctement l’aquarium.

Nous avons choisi un gravier doré Aquadisio (il en faut 4kg pour nos 30l), deux décos (une amphore et une pyramide) où les animaux peuvent se cacher et deux plantes (sur souche et sur noix de coco, ce qui permet de ne pas avoir à les planter). Pour le traitement de l’eau, afin de pouvoir introduire immédiatement les animaux, nous avons acheté un ensemble Startkit de JBL qui allie conditionneur d’eau et activateur de bactéries. Et enfin, pour les changements d’eau ultérieur, nous avons pris un conditionneur d’eau Tetra Betta aquasafe.

Pour les animaux, les mousticks ont choisi un combattant et trois escargots.

Au final, cela nous a coûté 92€. C’est non négligeable, mais il me semble que cette dépense ne sera pas renouvelée.

Dès lors, on a pu tout installer en veillant à tout rincer soigneusement avant l’installation, à attendre que l’eau se réchauffe à la température, à acclimater les animaux en les laissant dans leurs sacs flotter dans l’eau de l’aquarium. Et voilà le travail !

Cela fait maintenant quatre semaines que Sushi et la triplette sont parmi nous et tout le monde s’est bien acclimaté. De notre côté, on les regarde beaucoup et on leur parle aussi.

Une belle histoire qui commence !

Ce contenu a été publié dans Le zoo au naturel, Nature, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *