Bumblebee, ce robot que l’on voudrait avoir comme ami #MercrediJourDesEnfants

Aujourd’hui sort dans les salles Bumblebee de Travis Knight. Les mousticks et moi avons eu la chance de le découvrir en avant-première il y a dix jours.

Synopsis :

1987. Alors qu’il est en fuite, l’Autobot Bumblebee trouve refuge dans la décharge d’une petite ville balnéaire de Californie. Il est découvert, brisé et couvert de blessures de guerre, par Charlie, une ado qui approche de ses 18 ans et cherche sa place dans le monde. Et quand elle le met en marche, elle se rend vite compte qu’il ne s’agit pas d’une voiture jaune ordinaire.

Ce que nous en avons pensé : Quand j’ai annoncé aux mousticks que nous allions voir Bumblebee, ils se sont tout de suite exclamés : « Les Transformers » au milieu des cris de joie. En ce qui me concerne, j’avoue avoir ouvert grands les yeux, ne connaissant rien aux Transformers (et donc à Bumblebee) et ne sachant pas qu’ils connaissaient les Transformers. Nous sommes donc allés au cinéma, moi avec mon inculture et eux avec leur enthousiasme. Quand nous sommes sortis du cinéma, mon inculture sur les Transformers restait assez entière ; en revanche, leur enthousiasme n’avait pas faibli et m’avait gagné. Ce film est vraiment très bien fait techniquement, Bumblebee est réel tout au long du film et son caractère est vraiment attachant. Le personnage de Charlie est aussi très réussi : on comprend sa rébellion, on est fâché nous aussi avec la vie. De plus, le scénario conjugue moments drôles, moments émouvants et personnages secondaires parfaitement menés. Une très bonne surprise à voir pendant les vacances !

Ce contenu a été publié dans #MercrediJourDesEnfants, Le zoo regarde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *