Comment marquer le coup ?


Actuellement le ouistiti est assez difficile à vivre (c’est un euphémisme de mère pour dire insupportable). Son mode de communication est unique : il râle pour tout et pour rien. Je lui apporte un goûter qui n’est pas celui qu’il s’était imaginé : ce sont des hurlements ; je lui demande de ranger ses chaussures, de prendre sa douche, de faire ses devoirs : il râle ; je lui propose une partie de Yam’s : il grogne parce qu’il aurait préféré un mille bornes … Autant dire que c’est usant.

Je me sens un peu désemparée parce que je ne sais pas comment réagir face à cela. J’avoue que j’ai commencé par crier plus fort que lui ; à part le faire se rouler par terre, cela n’a rien changé. J’ai aussi décidé de ne pas m’énerver mais de ne pas céder et cela ne change rien (sauf que j’ai moins mal à la gorge, c’est déjà cela). Je lui ai expliqué que nous ne pouvions pas nous entendre et communiquer de cette manière, il me dit ne pas réussir à changer.

Le pompon a été atteint lorsque nous parlions de sa fête d’anniversaire prévue au musée de la Marine et qu’il m’annonce qu’il veut une piñata. Je lui réponds que ce n’est pas prévu et que, de toutes les manières, on ne peut pas en faire une au musée. Et là les hurlements ont commencé avec des « c’est trop nul ! », des « je veux une piñata » … Je lui ai demandé de se calmer à plusieurs reprises et ai fini par le menacer d’annuler son anniversaire si c’était si nul. Comme c’était imaginable, il a continué à râler et je lui ai dit que nous annulions son anniversaire.
Que faire maintenant ? Maintenir l’annulation de l’anniversaire (et je dois le faire avant jeudi pour ne pas perdre les arrhes) pour marquer le coup ou bien lui expliquer que nous allons fêter son anniversaire parce que nous lui faisons confiance et que nous savons qu’il va faire des efforts. Je penche pour la seconde solution, même si j’ai peur que ce ne soit céder et qu’il ne se sente que plus « fort » dans sa position. Mais j’ai envie de lui montrer que nous lui faisons confiance.

Et après comment réussir à retrouver un mode de communication normale ? Je vais remettre en place un système de couleurs de comportement avec le planning exact de la soirée, pour qu’il retrouve les repères perdus. Mais est-ce que cela cache autre chose ? Un problème à l’école ? (J’en ai parlé à sa maîtresse qui a remarqué qu’il était un peu plus difficile mais rien d’alarmant et qui sera attentive)

Pas facile d’être parent certains jours…

Ce contenu a été publié dans Le ouistiti, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Comment marquer le coup ?

  1. PetitDiable dit :

    Perso depuis quelques années j’ai arrêté de penser en termes de rapports de force avec les enfants, même si ce n’est pas facile, voire pas du tout….ils ont des périodes où ils ont plus besoin d’écoute, d’attentions, va savoir pourquoi…Cromignon est hyper pénible en ce moment d’ailleurs tiens. Du coup je tente de lui donner encore plus, pour l’aider à passer ce cap. Je n’ai pas de conseil à te donner, mais je pense que c’était mon fils je tenterais d’en parler avec lui pour essayer de trouver une solution ensemble…Bon courage.

  2. Ping : Mon détournement du tableau de récompenses hebdomadaires Mémoniak | Le zoo, la savane et les Mousticks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *