Deux livres pour mon auteur en herbe #MercrediJourDesEnfants

Depuis qu’il sait lire, le moustizèbre écrit des livres. J’en veux pour preuve Le petit bizarre sa première histoire. Depuis j’ai des cahiers remplis de ses histoires, toutes illustrées. Quand il parle des métiers qu’il aimerait faire, il cite toujours écrivain-illustrateur. Il souhaite écrire un roman qui marche mieux que Harry Potter (j’adore son ambition). Pour cela il se renseigne sur ce métier et comment faire pour que tout le monde ait envie de lire son livre. Alors quand j’ai découvert les deux livres : Super manuel pour devenir un écrivain génial de Bernard Friot aux éditions Flammarion Jeunesse

SuperManuelPourDevenirUnEcrivainGenial

et Cartoon L’animation sans peine de Preston Blair aux éditions Eyrolles

CartoonLAnimationSansPeine

Le premier livre utilise l’humour pour délier la plume du lecteur. Le moustizèbre s’est plongé dedans comme on se plonge dans un bon roman. Il a longuement cherché son pseudo d’écrivain, que par discrétion (et pour sa tranquillité quand il sera célèbre), je tairai. Ce livre l’a tout d’abord amené à s’interroger sur lui-même : déterminer ses qualités, écrire la chose la plus gentille qu’il ait faite, rédiger son plus bel exploit sportif. Il a bien buté sur l’expression de ses humeurs, cet enfant n’est pas très à l’aise avec les émotions. Puis petit à petit la construction du récit est mise en place : par exemple, la notion de plan est introduite toujours en utilisant le quotidien comme trame, les personnages sont décrits puis on les fait dialoguer. Le moustizèbre s’est vraiment pris au jeu de ces petits exercices. Je ne sais pas si cela aura un effet sur sa manière d’écrire, mais j’ai trouvé que cela lui a beaucoup apporté humainement.

SuperManuelPourDevenirUnEcrivainGenial-1 SuperManuelPourDevenirUnEcrivainGenial-3 SuperManuelPourDevenirUnEcrivainGenial-2

Le second livre permet une initiation à l’animation. Avant d’animer les personnages, sont expliquées les techniques pour créer les personnages. Ce livre a une approche beaucoup plus classique, présentant la technique mais de manière très pédagogique. Les personnages rappellent tous des films Disney, ce qui a beaucoup plu au moustizèbre.  De plus, pour que l’animation soit réussie, les personnages doivent exprimer des émotions dans le dessin et cela permet à nouveau un travail sur la gestion des émotions avec le moustizèbre.

CartoonLAnimationSansPeine-2 CartoonLAnimationSansPeine-1
Ce contenu a été publié dans Le moustizèbre, Le zoo lit, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *