Nos dernières sorties ciné : Les animaux fantastiques, Sahara, Ballerina #MercrediJourDesEnfants

Dernièrement nous avons rattrapé notre retard cinéma en allant voir (dans l’ordre) Les animaux fantastiques de David Yates, Sahara de Pierre Coré et Ballerina de Eric Summer et Eric Warin.

Synopsis :

Les aventures de Norbert Dragonneau, l’auteur du livre Les Animaux Fantastiques qu’étudiait Harry Potter.

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s’agit d’une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l’ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d’enquêtrice. Et la situation s’aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d’Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

Ce que nous en avons pensé : Grands fans de Harry Potter de mère en fils au zoo, nous attendions ce film avec un peu d’appréhension. Serions nous aussi conquis par cet opus du monde magique ? Nous avons retrouvé avec délice l’atmosphère et les codes des livres de J.K. Rowling. Les mousticks ont beaucoup aimé l’histoire, en ce qui me concerne je suis un peu plus réservée (l’histoire me parait plus artificielle que celles des Harry Potter) mais je ne regrette en rien d’y être allée. En définitive un moment très agréable dans le monde magique de J.K. Rowling.

Synopsis :

Lassés d’être les souffre-douleur de leur communauté, Ajar le serpent et son pote Pitt le scorpion décident de tenter leur chance dans l’oasis voisine où vit la haute bourgeoisie du désert saharien et d’y retrouver Eva, une belle serpente dont Ajar est tombé fou amoureux.

C’est le début de folles aventures qui les amèneront à traverser le désert à la poursuite de l’amour et plus encore à la découverte d’eux-mêmes…

Ce que nous en avons pensé :  Un film qui nous a bien plu et qui doit beaucoup à sa bande originale très rythmée, très hip-hop. L’histoire suit un fil très classique, mais qui marche avec des codes très actuels, que ce soit en langage ou en musique. Un bon film d’animation ancré dans notre époque.

Synopsis :

Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait devenir un grand inventeur, ils mettent au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’orphelinat, direction Paris, ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs pour réaliser son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris…

Ce que nous en avons pensé : J’ai emmené les mousticks et un de leurs copains voir ce film. Les mousticks, très habitués au cinéma, n’avaient rien dit sur mon choix, mais leur copain y est allé à reculons parce que « c’est un film de filles ». Il n’est venu finalement que parce qu’il serait avec les copains. À la sortie du film, je lui demande ce qu’il en a pensé et il me dit : « J’ai adoré ! C’est pas un film de filles en fait. » Nous avons tous les quatre beaucoup aimé les aventures de Félicie et de Victor dans Paris à la fin du 19ème siècle. Ils ont accroché avec les codes de la danse et ont compris tout le travail nécessaire pour devenir un ou une grand/e danseur/euse.  Pour ma part, j’ai trouvé les images de Paris en pleine transformation fabuleuse. Un très joli film en définitive !

Ce contenu a été publié dans #MercrediJourDesEnfants, Le zoo regarde. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *