Parler de l’hémangiome infantile

MonHemangiomeVous reconnaissez ce bébé ? Non ce n’est pas le ouistiti, même si la ressemblance est frappante. Ce bébé c’est bien moi et si vous me regardez bien vous verrez sur mon front un bel hémangiome.

L’hémangiome infantile est une tumeur vasculaire infantile bénigne communément appelée fraise, correspondant à une prolifération de vaisseaux sanguins en excès principalement au niveau cutané. C’est « assez » fréquent chez les nouveaux-nés (entre 3 et 10% des enfants de moins de un an). Je ne peux témoigner de ma vie avec cet hémangiome, puisque, comme dans tous les cas bénins, il est parti avant mes 4 ans et je ne m’en souviens pas. Mais ma mère m’en a souvent parlé : son inquiétude quand quelques jours après ma naissance elle a vu un point rouge de la taille d’une tête d’épingle apparaître sur mon front, des séances de hurlement chez le dermato quand on me le brûlait à la neige carbonique, du renoncement au traitement parce qu’il ne changeait et puis de sa disparition, tout seul, sans rien faire. À l’époque, l’hémangiome était méconnu et mes parents ont souffert de ce manque d’informations.

Pierre Fabre Dermatologie a mis en ligne un site d’information sur l’hémangiome :

pour que cette maladie soit mieux connue et que les parents d’enfants atteints puissent s’y retrouver et ainsi faciliter la prise en charge des cas pour lesquels c’est nécessaire (88% des hémangiomes sont sans gravité et se résorbe tout seul, les 12 % restants doivent être pris en charge).

HemangiomeDans mon cas, vous l’aurez compris, l’hémangiome était sans gravité, je garde juste sa trace puisque je n’ai pas de cheveux là où il était (vous ne me verrez jamais avec une raie sur le côté droit de ma tête).

M-M

Ce contenu a été publié dans Je me fais belle !, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *