Comment j’ai réussi à soulager ma cheville

Le 8 janvier dernier, j’ai fait une cascade dans les escaliers et je m’en suis bien sortie avec une entorse de la cheville toute bête.

Un vrai plaisir de se retrouver dans la rue à la sortie des urgences en pyjama et en chaussons…

Ayant l’objectif de partir au ski et de skier six semaines après, j’ai suivi à la lettre les indications du médecin : j’ai porté mon attelle pendant cinq semaines (dont deux semaines et demie jour et nuit), j’ai fait mes séances de kiné, j’ai fait les exercices que me donnait la kiné.

Mon applications à payer, j’ai pu skier. J’ai bien sûr évité les pistes à bosses (enfin quand je ne me trompais pas), ma cheville savait très bien me signaler lorsque je dépassais les bornes. Néanmoins j’en ai bien profité.

Cela fait maintenant dix semaines que j’ai chu, et à peu près le même temps que j’ai des douleurs. Rien d’insupportable (une fois les premiers jours passés), mais impossible pour moi d’oublier que je me suis fait mal. Il y a quelques jours me sentant un peu désemparée face à cette douleur, j’ai commencé à appliquer  le gel Arnica des laboratoires Gilbert.

Samedi, j’ai réalisé pour la première fois depuis environ dix semaines que je n’avais pas pensé à ma cheville, que je n’avais rien ressenti de ce côté-là. Ce retour à la normale dure depuis (tout comme mon application du gel arnica). Peut-être est-ce une coïncidence ? Personnellement, je n’y crois pas (j’insiste que je massais déjà quotidiennement ma cheville) et je pense réellement que ce gel arnica est venu me soulager quand je me demandais vraiment si cela allait revenir à la normale.

Une fois de plus l’arnica m’a prouvé ses bienfaits !

 

Publié dans Le quotidien du zoo | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Ma semaine en instagram – Semaine 12

Le moustizèbre est parti en classe de neige, les nouvelles sont excellentes, on ne lui manque pas et pour être honnête, il ne nous manque pas. Le ouistiti, quant à lui, profite pleinement de son statut de fils unique, même si il est clair que son père et moi ne jouons pas aussi bien que son frère.

Voici un petit résumé en images de cette semaine, sur une idée de Madame parle.

À deux jours du printemps, l’hiver s’affirme encore ou bien est-ce pour permettre une belle classe de neige au moustizèbre ? Quoiqu’il en soit, qui dit neige, dit pâtisserie pour se réchauffer.

Une sortie en tête à tête avec le ouistiti pour découvrir le film documentaire Bluet fêter les dix ans de Disney nature. Une très belle soirée !

Surprise en entrant dans mon monoprix !

Mon livre de la semaine

Publié dans Le quotidien du zoo, Le zoo lit | Marqué avec , , , | Un commentaire

Le babycook, l’un des cadeaux de naissance que j’ai préféré

Une de mes amies très chères a accouché de son empereur il y a une semaine. Cet heureux événement est un grand moment de joie et m’a aussi permis de me replonger dans mes souvenirs liés à la naissance du moustizèbre et du ouistiti.

En particulier, à l’heure de choisir un cadeau pour l’empereur, j’ai réfléchi aux cadeaux qui m’avaient été les plus utiles. Il y a évidemment la poussette et le transat. Il y a aussi l’écharpe de portage Storchenwiege qui m’a sauvé le quotidien avec le moustizèbre (et son reflux), l’écharpe Je porte mon bébé dans laquelle j’ai, régulièrement, allaité le ouistiti et le porte-bébé manduca qui a permis au ouistiti d’être porté par son grand-père entre autres et que j’ai utilisé jusqu’à ses 4 ans. Enfin je me suis servie quasi-quotidiennement pendant trois ans environ du babycook offert par ma tante. Ce robot permet de cuire à la vapeur, mixer, décongeler et réchauffer. J’ai préparé ainsi des purées totalement lisses pour le moustizèbre qui ne supportait aucun morceau.

J’ai donc choisi de transmettre mes écharpes et mon manduca (que j’avais précieusement gardé dans l’attente de cette naissance) et de lui offrir un babycook Béaba (le mien est passé il y a quelques années à une autre amie chère).

J’ai découvert à cette occasion que mes souhaits avaient été exaucés. Je vous explique : j’ai arrêté d’utiliser le mien parce que sa capacité était trop petite pour nourrir mes deux ogres. Il existe maintenant un format XL avec un bol d’une contenance de 1,1l, de quoi contenter les appétits voraces des petits ou bien de s’avancer dans les préparations des repas. De plus, bien qu’il contienne plus, il n’occupe pas plus de place sur le plan de travail.

C’est un gadget pour de nombreuses personnes, mais en ce qui me concerne les mousticks n’auraient pas mangé autant de purée fraîche sans.

Son prix : 150€ (il y a des promos actuellement sur amazon et on le trouve à 90€).

En faisant mes recherches pour cet achat, j’ai découvert que Béaba n’est plus seul sur ce marché. J’ai repéré en particulier le dBb Chef.

Il permet comme le babycook de mixer, cuire à la vapeur, décongeler et réchauffer. À cela s’ajoute les fonctions de stérilisation de bibéron, de chauffe-bibéron et de maintien au chaud. Il a lui aussi une capacité d’un litre. J’ai utilisé des produits dBb Rémond avec les mousticks, et en particulier un chauffe-biberon, dont j’ai été ravie. J’avoue que si la capacité du babycook n’avait pas été augmentée, mon choix se serait orienté vers le dBb chef.

Son prix : 135€

Publié dans Le zoo se régale | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Un escape game pour fêter ses 10 ans ! #MercrediJourDesEnfants

Le moustizèbre a eu 10 ans. 10 ans ! Je ne crois pas que cela lui fait autant d’effet qu’à moi. Je me souviens parfaitement du jour de mes 10 ans et de cette conversation téléphonique avec mon grand-père qui m’expliquait qu’en ce jour il m’arrivait quelque chose d’extraordinaire : le nombre de chiffres qui composaient mon âge changeait. J’avais deux chiffres dans mon âge et ce changement m’arriverait peut-être une seule fois dans ma vie (même s’il souhaitait que cela m’arrive une seconde fois).

Pour les 10 ans du moustizèbre et leur caractère exceptionnel, nous avons souhaité lui proposer un anniversaire différent (avec son accord bien évidemment) : l’emmener lui et ses amis faire un escape game ! Cela a impliqué aussi que le nombre d’invités était réduit (cinq dans notre cas). J’avoue qu’étant moi-même fan d’escape game et lui ayant déjà expliqué concept, il n’a pas hésité longtemps et a accepté la proposition.

Avant de lui en parler, j’avais fait quelques recherches sur les escape games parisiens ouverts aux enfants de dix ans. Mon choix s’est porté sur l’aventure des Pirates des Antilles chez Kairos, dans le 11ème arrondissement parce que cette salle est ouverte aux adultes (on ne prend donc pas les enfants pour des idiots, on augmente juste le nombre de participants), parce qu’elle est en plein Paris et enfin parce qu’ils proposent des formules anniversaire. Nous avons choisi la plus simple : une partie pour sept enfants et un adulte (175€), mais il y a aussi des formules avec accès à une salle privatisée pour faire le goûter que l’on amène ou qu’on leur délègue.

Je ne dirai rien de la mission pour ne pas « spoiler » le plaisir. Je peux tout simplement dire que c’est extrêmement bien fait, l’énigme est bien mené, les décors superbes.

Le moustizèbre a invité son frère et ses cinq meilleurs amis qui ne se connaissent pas tous. Ce n’était donc pas une équipe déjà constituée. L’aspect team building a hyper bien marché. En sortant, les sept enfants échangeaient à bâtons rompus, riaient et devisaient.

Nous les avons ensuite emmenés déjeuner au restaurant Hippopotamus Bastille. Ils se sont régalés de leur hamburger et des frites à volonté et le grand lion et moi nous sommes régalés de les voir heureux, discuter, faire des blagues. Nous étions spectateurs (avec la CB) de ce groupe d’amis.

Des 10 ans merveilleusement fêtés !

Publié dans #MercrediJourDesEnfants, Le moustizèbre, Le zoo sort | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Prendre soin de ses pieds et de ses mollets avec la crème Pedi Relax

Se faire une entorse de la cheville signifie entre autres un port, plus ou moins long d’attelle. Pour ma part, je l’ai porté une peu plus de cinq semaines. Le gonflement suite à l’entorse et la présence de l’attelle ont fini de déssécher la peau de mon pied et de mon mollet (qui n’est jamais très grasse par ailleurs). Cela me démangeait énormément, la peau avait un aspect blanchâtre tellement elle était sèche.

Alors dès que j’ai pu (i.e. dès que j’ai arrêté la crème anti-inflammatoire), j’ai commencé à appliquer la crème régénératrice nutritive Pedi relax des laboratoires Pierre Fabre.

Cette crème aux huiles essentielles de lavande et de thym est très riche. Néanmoins elle pénètre très facilement la peau. Initialement prévue juste pour les pieds, j’ai vite décidé de l’appliquer aussi sur mes mollets (je n’ai une entorse qu’à un pied mais les deux sont assez secs de manière générale). Son odeur est assez forte, mais elle s’estompe assez vite (ou alors je suis suffisamment grande pour qu’elle ne me dérange pas). Après une semaine d’application, ma peau a retrouvé une couleur normale (sauf là où l’hématome a eu du mal à se résorber) et elle ne me grattait plus (quel confort…). J’ai continué son usage parce que je trouvais ce moment agréable et bien m’en a pris. Mes pieds et mollets sont bien mieux hydratés qu’avant ma chute. Mes talons ne sont pas craquelés. Et les massages que j’effectue en l’appliquant ont aidé l’hématome à se résorber (enfin !).

Je pense réellement que, si cette crème n’avait pas l’odeur des huiles essentielles, je m’en badigeonnerais le corps intégralement.

Publié dans Je me fais belle ! | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire