Ma semaine en instagram – Semaine 23

Je pense comprendre enfin pourquoi le mois de juin me parait si long : un mois de mai à trou, mais avec tout autant de boulot qui retombe sur le mois de juin, des jours qui s’allongent et un corps pas encore habitué à cette luminosité retrouvé, les vacances qui approchent mais qui ne sont pas encore si proches… Moralité : c’est la course ! Heureusement qu’il nous reste les week-ends et les amis !

Voici un petit résumé en images de notre semaine.

Il y a les amis avec qui c’est l’évidence

et avec qui on a envie de se faire une toile

Le nouveau sport de prédilection

Ma lecture de la semaine

 

Publié dans Le quotidien du zoo | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Pierrot et Miette #VendrediOnLit

Cette semaine, le moustizèbre a lu (entre autres) le livre Pierrot et Miette de Sophie de Mullenheim aux éditions Fleurus.

Résumé :

1917, à quelques kilomètres du front où s’affrontent Français et Allemands. C’est là que survivent Pierrot, 12 ans, et son grand-père, dans la ferme familiale. Grâce à sa chienne Miette, le jeune garçon trouve le courage et la force d’affronter la souffrance et la mort. L’amitié qui les lie est ce qu’il reste de plus précieux à Pierrot. Mais la guerre les sépare : Miette est réquisitionnée pour servir de chien-messager sur le front…

Ce qu’il en a pensé : Le moustizèbre est en pleine étude la guerre de 14-18 à l’école. Se plonger dans ce roman lui a permis d’associer une histoire à des événements de l’Histoire. Il l’a lu d’une traite, s’est attaché aux personnages de Pierrot et de Miette et surtout à leur lien d’amitié. C’était vraiment la lecture qui tombait bien dans son calendrier scolaire. Le ouistiti a maintenant de le lire à son tour.

 

Publié dans Le zoo lit | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Solo : a Star Wars story #MercrediJourDesEnfants

Les mousticks en rêvaient, alors nous sommes allés voir Solo : a Star Wars story.

Synopsis :

Embarquez à bord du Faucon Millenium et partez à l’aventure en compagnie du plus célèbre vaurien de la galaxie. Au cours de périlleuses aventures dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote Chewbacca et croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian… Ce voyage initiatique révèlera la personnalité d’un des héros les plus marquants de la saga Star Wars.

Ce que nous en avons pensé : les mousticks ont été emballés, ils étaient impatients de découvrir la rencontre entre Han Solo et Chewbaka et a priori n’ont pas été déçus de l’histoire. De plus ils ont retrouvé tous les codes de la saga Star wars et se sont donc régalés. Pour info, le ouistiti (8 ansà a eu un peu peur et a passé tout le film sur mes genoux (35kg pendant deux heures, je m’en souviens bien). En ce qui me concerne, je vais avouer que c’est la première fois que je regarde un film issu de la saga SatrWars en entier… Sur petit écran, j’y trouve un intérêt limité. SU grand écran, cela passe très bien : le film est bien fait, il y a de l’humour et du second degré. J’ai passé un moment tout à fait agréable.

Publié dans #MercrediJourDesEnfants, Le zoo regarde | Marqué avec , , , | 2 commentaires

Quand les moustiques sévissent…

Avec cette météo alternant pluie et chaleur, les moustiques (et les mousticks) sévissent. Autant pour les mousticks, je n’ai pas de solution universelle ; autant pour les moustiques, j’ai quelques armes acérées.

Au cours des années passées, j’ai testé bon nombre de laits et de sprays répulsifs (moustidose, cinq sur cinq pour ne citer qu’eux) et cela marche. Le seul souci est de penser à le mettre… Cette année Moustidose nous propose une solution à avoir toujours sur soi : le bracelet anti-moustique.

L’idée est simple : un bracelet avec une céramique sur laquelle on dépose un mélange d’huiles essentielles aux propriétés répulsives pour le moustique. Grâce à la céramique, il n’y a aucun contact direct entre la peau et les huiles essentielles, un clapet permet de mettre en place la diffusion ou pas et le bracelet est très discret et peut être porté en toute circonstance.

La composition d’huiles essentielles répulsives est une association de six huiles : la citronnelle, l’eucalyptus citronné, le lavandin super, le géranium, le bois de cèdre et la menthe poivrée. Un combo permettant une protection contre les moustiques classiques mais aussi le moustique tigre.

Malgré toutes ces barrières (et surtout quand on oublie de les mettre), ils nous arrivent de nous faire piquer. En particulier, dernièrement, nous ne nous attendions pas à l’arrivée des moustiques si tôt dans la capitale. Rien de plus horripilant que la piqûre de moustique qui se rappelle à notre bon souvenir à intervalles réguliers. Nous utilisons alors le roll-on calmant Moustidose.

Son effet froid soulage immédiatement. Il faut le garder sous la main parce que son effet n’est pas définitif, mais par contre, il aide vraiment à passer les deux-trois jours pénibles propres à la piqûre de moustique.

Publié dans Je me fais belle ! | Laisser un commentaire

Faire don de ses cheveux #LesCheveuxÇaRepoussent

Il y a trois ans, j’ai découvert, grâce à Petits Diables, le don de cheveux. Maud venait de faire don de ses cheveux et j’ai trouvé ce geste super. Il suffisait de me laisser pousser les cheveux suffisamment et de les garder naturels pour pouvoir en couper 25 cm et les donner à l’association Solidhair.

Pendant trois ans, je n’ai donc plus « coupé » mes cheveux ; en réalité, je les ai fait couper six fois de deux bons centimètres à chaque fois, pour avoir des cheveux sains, de bonne qualité (sinon je n’aurai jamais tenu trois ans).

Juin 2015

Juin 2018

Une fois que mes cheveux avaient atteint une longueur suffisante pour ne pas me retrouver avec les cheveux courts, j’ai pris rendez-vous, en signalant que je souhaitais faire un don (la coupe dure un peu plus longtemps que d’habitude), dans un salon partenaire de l’association solidhair : Mon Coiffeur Ma Famille Exclusif dans le 15ème.

Je suis arrivée avec les cheveux secs et lavés le matin même. Nous avons mesuré les 25 cm et la coiffeuse a coupé.

Une fois cette queue de cheval coupée, la coiffeuse l’a soigneusement stockée et elle les confiera à l’association prochainement.

Mes cheveux seront vendus à des perruquiers et les bénéfices permettront d’aider à l’achat de prothèses capillaires pour des personnes atteintes du cancer et en difficultés financières. C’est une autre manière de donner que je suis heureuse d’avoir pratiquée (et je ne dis pas que je ne recommence pas…).

Si vous aussi vous souhaitez faire un don, rien ne vous oblige de passer par un coiffeur partenaire, vous pouvez déposer vos cheveux chez un coiffeur dépositaire ou les envoyer (les conditions de coupe et de stockage sont ici).

Publié dans Je me fais belle ! | Marqué avec , | 2 commentaires